Actualités

L’hôtel de police de Colfontaine: un édifice aux accents très verts

D’une surface de 6 500 m2, le bâtiment réunit en un seul et même endroit neuf commissariats des entités voisines. L’objectif : un lieu central pour les différents services (300 personnes sont réparties dans 150 bureaux), et les documents d’archives. La bâtisse offre également une infrastructure de pointe, un cadre flambant neuf et des conditions de travail agréables. La position centrale du bâtiment assure également l’intervention plus rapide des services de police dans les communes concernées.

Une rénovation en profondeur
L’hôtel de police a en réalité été construit sur les cendres d’un bâtiment industriel spécialisé en téléphonie, dont les dalles, les poutres et colonnes ont été conservées. « La difficulté majeure à laquelle nous avons été confrontés est une structure qui n’est pas complètement d’aplomb. Nous avons dû effectuer un calepinage des dalles pour pallier cette problématique », note David Allongue, le gestionnaire de chantier de chez Tradeco, une entreprise générale de construction mouscronnoise possédant une grande expérience des produits Xella. Tandis que la façade s’est parée de dalles Hebel en béton cellulaire (réputées pour leur résistance au feu, leur excellente isolation, leur facilité de mise en œuvre et leur esthétisme), l’intérieur du bâtiment a été réalisé en éléments silico-calcaires Silka avec enduit mince.

Un bâtiment lumineux
Afin de rendre la bâtisse agréable à vivre et à travailler, l’architecte Frank Alland a accordé un intérêt tout particulier à la lumière. «Nous avons veillé à ce qu’il y en ait suffisamment dans les bureaux et les couloirs. Pour y parvenir, nous avons créé quatre patios. Il a fallu ruser pour illuminer ce bâtiment très rectangulaire, aux longs couloirs obscurs. La salle d’attente, par exemple, a été dotée d’un vitrage sablé afin de pouvoir bénéficier de la lumière indirecte d’un couloir lui-même illuminé par un atrium ».

La volonté politique était également de créer un hôtel de police ouvert et accueillant pour le public. « Le guichet à l’entrée est facilement accessible. Et chaque service jouit de son propre contrôle d’accès particulier. Par ailleurs, le restaurant peut accueillir les sociétés voisines sur le temps du midi, dans un souci de convivialité et d’ouverture ».

Un édifice économique
Basse énergie (la valeur K du bâtiment est de 35), l’édifice a opté pour un système de cogénération pour la production d’eau chaude et d’électricité. Une citerne d’eau de pluie (d’une capacité de 35 à 40 000 litres) alimente également les toilettes et les douches. Enfin, l’éclairage intérieur et extérieur est géré de façon intelligente afin de réduire les dépenses inutiles. « Il n’y a aucun interrupteur dans le bâtiment, confie Frank Alland. Nous avons opté pour des leds avec détecteur de présence qui s’allument et s’éteignent automatiquement ». Autant de mesures qui font de l’hôtel de police un modèle d’énergie maîtrisée.

 

A&G Atelier d’architecture
Boulevard Initialis 15
B-7000 Mons
T. +32 65 80 32 22
www.ag-archi.com

 

Tradeco
Dreve Gustave Fache 5
B-7700 Mouscron
T. +32 56 84 19 84
F. +32 56 84 19 70

 

Panneaux Hebel utilisés :

  • panneaux de bardage 30 cm + finition à la peinture quartz en diférentes coulieur
  • panneaux de bardage 30 cm + bardage en bois de cèdre