Explosions

Explosions

Le béton cellulaire Hebel réduit la charge de pression en cas d’explosion

Un hall construit avec un bardage et une toiture en Hebel réagit plus favorablement sous une charge explosive à l’intérieur du bâtiment qu’un hall constitué de tôles profilées trapézoïdales.
Les éléments de construction en béton cellulaire sont capables d’absorber d’avantage d’énergie à court terme grâce à leur poids supérieur. Ils transfèrent les forces de l’explosion de manière différée et plus équilibrée aux éléments de fixation. Un hall constitué de tôles d’acier profilé trapézoïdales souffre de déformations beaucoup plus importantes.

Une protection totale aves les murs et toitures en Hebel

Les bâtiments dont les murs extérieurs et la toiture sont réalisés en Hebel offrent une combinaison efficace et économique de prévention des incendies et de protection contre les explosions. La toiture est couplée avec des lanterneaux qui font office d’évacuateur d'énergie de l’explosion.
En cas d’explosion, la pression est évacuée par les lanterneaux ; les éléments projetés sont retenus par les panneaux de toiture et l’incendie est circonscrit par les murs et la toiture en Hebel. Si l’ensemble de la coque du bâtiment est constitué de béton cellulaire, l’utilisateur est protégé en cas d’incendie ou d’explosion dans le bâtiment. Des murs coupe-feu en béton cellulaire empêchent également la pénétration des incendies et des explosions dans le bâtiment depuis l’extérieur ou d’affecter négativement la stabilité du bâtiment – un risque souvent sous-estimé.
Dans de nombreux cas, les murs coupe-feu en béton cellulaire n’empêchent pas uniquement la propagation des flammes, mais offrent également aux services d’incendie une plateforme stable pour les opérations d’extinction.
Explosions

Les murs coupe-feu Hebel résistent aux explosions

Explosions

Ce mur coupe-feu HEBEL a résisté à l'explosion d'un réservoir à gaz situé dans une partie de bâtiment voisine qui a été entièrement détruite. Les panneaux muraux HEBEL sont certes déformés et doivent être remplacés mais, malgré la déformation, ils ont empêché la propagation de la pression d'explosion et du feu à d'autres parties du bâtiment.